RECHERCHE  

Joignez-vous à nous sur Facebook
  Facebook  
Suivez nous sur Twitter  Twitter  
See us on Flickr  Flickr  

 
Pour mon projet de...

 

MATIÈRES RÉSIDUELLES    Matières organiques

Retour à l'accueil des matières organiques <<<

Trucs et astuces

Trouvez VOTRE méthode pour tirer le maximum de la collecte des matières organiques. Il n’existe pas qu'une façon de gérer l’utilisation de votre bac brun. Tout comme le recyclage, chacun trouve sa façon selon ses résidus, sa volonté, ses pratiques, l’espace disponible, la capacité du ménage à gérer les matières ainsi qu’à s’adapter à la nouveauté. Rappelez-vous que les sacs de plastique, même compostables, ne sont pas permis dans votre bac.

Voici quelques trucs et astuces qui pourront vous aider à apprivoiser le Petit Nouveau et vous faciliter la vie.

 

Emballez vos matières

Vous pouvez emballer vos matières dans des sacs de papier d'emballage d'épicerie, du papier journal, des circulaires ou du carton. Souvent, doubler ou tripler les épaisseurs permet d'éviter les fuites de liquide.

OU

Faites vous-même vos pochettes en papier en prenant des circulaires ou du papier journal. La technique de pliage est très simple et elle est présentée par une petite vidéo en cliquant ici.

OU

Utilisez la technique de la papillote qui consiste à envelopper les restes dans du papier journal sous forme de papillote. Voyez comment la faire en cliquant ici, pour vous inspirer d'un exemple de la Gaspésie.

Congelez vos matières

Le meilleur truc pour utiliser le bac brun en toute harmonie et sans inconforts : entreposer les matières «qui puent» (viande, poisson, produits laitiers et autres produits animaliers) au congélateur en attendant la collecte. Vous pouvez également les conserver au réfrigérateur, si vous manquez d’espace, pour un résultat relativement équivalent. Les épluchures de fruits et légumes, le pain, le café et les autres matières qui ne dégagent pas de mauvaises odeurs peuvent être accumulées sans inconvénients sous le comptoir, dans votre mini bac de cuisine. Bien sûr, il faut tout de même vider celui-ci régulièrement dans le bac à l’extérieur.

Sacs de papier brun

Les sacs de papier distribués en même temps que votre bac roulant sont voués à vous permettre de trouver VOTRE méthode de gestion. Une fois ceux-ci utilisés, vous pourrez vous en procurer de nouveaux à l'épicerie et à la quincaillerie ou bien utiliser les méthodes avec le papier journal ou les circulaires mentionnées ci-haut.

Bon complément à votre composteur domestique (choche noire)

Il faut voir le bac brun comme un complément au compostage domestique. L’expérience démontre que cette pratique ne permet pas de rejoindre l’ensemble des citoyens, ni de valoriser la totalité des matières organiques produites par un ménage. Ainsi, il n'est pas possible mettre les viandes, poissons, produits gras et sucrés, papiers et cartons souillés d’aliments, ni les mauvaises herbes en graines dans un composteur domestique.

Pour un ménage effectuant du compostage domestique, la pratique prouve que de 1,5 à 2,5 kg de matières iront tout de même chaque semaine dans le bac brun soit 100 kg par année! Pour seulement une dizaine de résidences, on atteint une tonne de matière détournée du site d’enfouissement et revalorisée par année! Sans compter que l'hiver, le bac brun sera plus facilement accessible que le composteur au fond du terrain.

La collecte porte à porte par le biais du bac brun demeure, à ce jour, la seule option permettant la valorisation de toutes les matières organiques.

Nettoyage des bacs

Il n'est pas nécessaire d'emballer les matières avant de les mettre dans le bac roulant. Tout peut y être déposé en vrac, directement de votre mini bac de cuisine. Dans ce cas toutefois, il sera nécessaire de laver plus fréquemment vos deux bacs. Même si vous emballez vos matières, il sera important de nettoyer le mini bac de cuisine et le bac roulant à l'eau savonneuse, afin d'éviter les inconvénients.